Vers le nord !


Nous avons enfin relié les deux plus grandes villes d’Alaska. Entre les deux, pas de ville, juste des arbres, des montagnes géantes et un magnifique parc national. Nous avons mis un peu plus de 3 semaines pour faire les 661 km entre Anchorage et Fairbanks.

Nous avons été tellement bien reçu à Anchorage par nos hôtes, Amber, Dan et Jan, que les quitter n’a pas été facile, surtout pour Kayla qui au moment de partir tend les bras à Amber pour retourner avec elle, chose qu’elle fait très rarement en dehors de sa famille. C’était le grand amour entre elles deux.
Nous appréhendions un peu les premiers moments sur la route, comment allait réagir Kayla dans sa remorque? Le souvenir de notre voyage en Gaspésie n’était pas des plus rassurant. Elle avait pleuré dès les premiers mètres et ne voulait plus repartir pendant au moins 2 heures. A notre grande surprise tout se passe bien, elle ne dit pas un mot et au bout de 10 minutes elle dormait à poing fermé. Ça sera d’ailleurs le cas tous les jours jusqu’ici, elle ne refuse jamais de monter dans sa remorque et pendant que nous roulons soit elle dort, joue ou papote. Faut dire qu’elle a la meilleure place, bien au chaud sur son siège confortable. On l’envie souvent…

Comme prévue la première journée fut courte, nous arrivons au camping, dans un State Park (sorte de parc national mais géré par l’état où il se trouve, en l’occurrence ici l’Alaska), à la mi-journée. Rouler sous la pluie ne nous a pas donné envie de nous arrêter trop souvent. Le lendemain sera notre première journée de repos, oui déjà, mais c’est surtout pour commencer en douceur et en profiter pour faire une petite randonnée dans le parc.

Nous repartons le jour d’après, cette fois pour de bon, sous le soleil et la chaleur. La journée se fera presque entièrement sur l’autoroute à deux fois deux voies, nous roulons sur la bande d’arret d’urgence qui est heureusement très large et autorisée aux vélos, car il n’y a pas d’autre route pour relier Wasilla qui est la banlieue éloignée d’Anchorage. Nous ne savons pas si c’est le fait d’être sur l’autoroute ou le léger vent dans le dos qui nous pousse mais nous fillons à vive allure, et arrivons tôt au prochain camping. Kayla en profitera pour jouer dans les modules de jeux une bonne partie de l’après-midi.
Wasilla était la dernière ville digne de ce nom que nous croiserons avant un long moment, nous en profitons pour faire le plein de nourriture au supermarché. Les jours suivants se ressemblerons, de la forêt à perte de vue. Ca ne nous change pas trop du Québec, juste les sommets enneigés de l’Alaska Range au loin nous rappelle que nous sommes bien dans le 49 ieme état des États-Unis.

Nous avons du mal à nous lever avant 8h le matin. Le temps de manger et tout replier nous ne partons pas avant 11h. La routine n’est pas encore très bien installée, mais cela viendra.
Les campings sont assez nombreux et nous n’avons pas de mal à en trouver malgré le peu de kilomètres que nous faisont. Nous avons le vent de face presque tout les jours et roulons entre 30 et 40 kilomètres seulement. Au bout d’une semaine nous avons fait 200 km et arrivons au chalet familial de nos hôtes d’Anchorage qui nous ont chaudement invité à rester le temps qu’on voudra, Leur hospitalité n’a décidément pas de limite. C’est un petit chalet au bord d’un lac avec une vue magnifique sur les montagnes. Nous en profitons pour y rester 2 jours et nous reposer.

image

N’étant plus en ville, les supermarchés sont innexistant, nous faisons nos courses dans les stations services. C’est un casse tête pour faire des repas variés, le choix est assez limité et les prix sont exorbitant. Parfois les distances entre deux stations services sont assez grandes. Nous approchons du Denali State Park, nous savons qu’il n’y aura rien pour se ravitailler pendant un long moment et espérons qu’il y ait une station juste après le parc. Ça ne sera pas le cas. Nous ferons 160 km avant d’arriver à la prochaine station service. C’est le moment où le vent de face se met à forcir, au point de nous obliger à descendre parfois du vélo. De plus la route commence à s’élever. Nous grimpons jusqu’à plus de 800 m d’altitude. La température refroidit au fur et à mesure que nous montons. Nous sortons pulls, bonnets et gants quand il y a seulement quelques jours nous roulions en t-shirt et mettions de la creme solaire. Un matin alors que nous campons au plus haut de la route nous avons la surprise de trouver notre eau gelée, la nuit n’a pas été chaude…
Nous ferons les 160 km en 5 jours, à ce rythme là nous savons que nous manquerons de nourriture si nous n’en trouvons pas rapidement. En demandant à 2 personnes s’ils savaient où se trouve la prochaine station service, ils nous répondent ne pas le savoir mais nous propose de partager leur lunch. Nous acceptons, ça sera l’occasion d’un repas un peu différent et d’économiser nos stocks de nourriture. En repartant, ils pousseront leur générosité jusqu’à nous remplir un sac de victuaille: pommes de terre, oignons, fromage, pain, amandes, cerises et bouteilles d’eau. Notre stress redescend, nous arriverons à la prochaine ville sans problème. Le lendemain 2 autres bons samaritains nous ravitaillerons en eau alors que les rivières où nous prenons notre eau habituellement se font rare.

Nous sommes toujours étonnés par la gentillesse des gens qui sont au petit soins avec nous. On se fait souvent accoster lors de nos arrêts, on nous pose beaucoup de questions sur notre voyage. Parfois quand Kayla est dans son chariot et qu’ils ne l’ont pas encore vu, ils sont émerveillé par se qu’on l’ont fait, nous disent qu’il faut beaucoup de courage pour faire ça, mais lorsqu’ils aperçoivent la petite là c’est le coup de grâce et n’en reviennent pas que l’ont puisse faire un tel voyage avec un enfant de son âge. Ils sont tous très enthousiaste et finissent souvent par nous prendre en photo.

Nous voilà enfin arrivé à Cantwell, nous y arrivons en mi-journée sous une mini tempête de neige. La ville n’est pas bien grande et se compose de deux stations service, un restaurant, une poste et un camping. Nous y restons pour la nuit et refaisons le plein de nourriture. La ville est surtout le point de passage entre le Denali State Park et le Parc National de Denali.

image

Le parc national est l’hôte du majestueux mont Mc Kinley, le sommet le plus haut d’Amérique du nord avec ces 6194 m d’altitude. C’est aussi une étape pour nous. Il nous aura fallu 15 jours pour y arriver. Nous y resterons 5 jours pour nous reposer et marcher. Pour accéder à l’intérieur du parc il y a une seule route d’une centaine de kilomètres de long. La route est fermée à toute circulation après une vingtaine de kilomètres pour limiter l’impact sur l’environnement, ce qui est une bonne chose. Il faut prendre un bus, ce que nous ferons pour nous rendre au point de départ d’une randonnée. Nous partons de 800 m d’altitude pour nous rendre à presque 1300 m nous marchons dans la toundra car 800 m est à peu près l’altitude où se trouve la limite des arbres partout en Alaska. Le paysage est magnifique est la vue sur les hautes montagnes enneigées de l’autre côté de la vallée est saisissante. Nous y verrons des écureuils arctique et des caribous.

image

Le reste de notre séjour au parc nous permettra de nous reposer et d’entretenir quelques éléments du matériel qui en ont besoin, comme notre réchaud qui marche de moins en moins bien jusqu’à refuser de s’allumer. Après un bon nettoyage il ne fonctionne toujours pas, l’essence sort par petit jet seulement, il doit être bouché quelque part. Heureusement au magasin du parc ils vendent des cartouches de propane, la pression du gaz nous aidera à localiser le bouchon. Deuxième nettoyage et tout remarche normalement. Cela nous fait prendre conscience à quel point chaque élément de notre équipement est important et à quel point nous en sommes dépendant.

On laisse passer une journée de pluie et nous revoilà reparti sur la route. Belle surprise ce matin, le vent a tourné et nous l’avons dans le dos, de plus nous redescendons ce que nous avions monté auparavant. La journée est rapide et battons notre record de distance, presque 70 km. On aurait pu aller plus loin mais lors d’un arrêt dans un camping pour faire le plein d’eau et en discutant avec les propriétaires voilà qu’ils nous offrent de planter notre tente gratuitement, comment refuser.
Les 130 km restant jusqu’à Fairbanks seront fait en deux jours et demi, notre vitesse augmente nous sommes bien content. La température augmente aussi, ainsi que le nombre de moustiques. Si jusque là ils nous avaient plus ou moins épargné, ils arrivent en force. Le produit n’est pas efficace bien longtemps, il est temps de sortir nos moustiquaires. Même si nous ressemblons à des apiculteurs, au moins nous sommes protégés.

image

Arrivé à Fairbanks nous atteignons le point le plus au nord de notre voyage. Il ne nous reste plus qu’à descendre vers le sud pendant quelques dizaines de milliers de kilomètres.

19 Réponses à Vers le nord !

  1. Geneviève dit :

    Ouf que d’action!!! En lisant votre article j’avais l’impression d’être en plein dans un roman d’aventure! Malgré les obstacles et les péripéties qui frôlent la survie, vous semblez garder l’esprit positif, et c’est ce qui fait votre force. Je vous embrasse les trois, j’ai déjà hâte de lire la suite! xxxxxxxx

    • enfant-a-bord dit :

      Bon ok On te cachera pas que Marie a râlé quand même un peu. Mais bon. On gère comme on peut. Mais oui faut prendre la vie du bon côté et nous n’avons jamais été en manque de quoique ce soit.

  2. ses beaux de voir a qu.elle point votre reve prend réalité tellement de gens ont des reves mais ne les réalise pas ont est avec vous a tout les jours on vous aime soyez prudent mamanxxxxxxxxxxxxxxxxxx

  3. Champagne Andrée dit :

    Vous êtes vraiment courageux. La petite a l’air très heureuse. Faut vraiment dire que vous prenez le grand air.
    Soyez prudents et bonne route.Andrée

  4. Denyse Pelletier dit :

    Je vous trouve bien courageux et vous souhaite bonne route. J’ai beaucoup aimé votre récit. J’envoie un gros bisous à Kayla.

  5. quel superbe article!
    Merci de prendre du temps pour tout nous raconter, avec tous ces détails même culturels. C’est vraiment superbe. Ca nous fait voyager, ça nous fait partager ces bons et moins bons moments avec vous et c’est pas l’envie qui m’en manque…

    Bonne route les aventuriers et merci encore de prendre le temps de penser à nous, pauvres citadins!

  6. Sylvie Cyrenne dit :

    WOW! Quelle aventure! Même si je n’ai pas le courage de faire ce que vous faites, je vous envie tellement. Je m’imaginais à votre place pendant que je vous lisais et en passant j’adore vous lire. Quelle découverte et expérience de vie formidable. J’ai déjà hâte au prochain épisode.
    Merci de partager ces moments magiques même si vous ne l’avez sûrement pas toujours facile.En tout cas à voir le beau sourire de Kayla sur la photo, elle ne semble pas malheureuse du tout.
    Je vous embrasse tous les trois.
    Sylvie xxx

    • enfant-a-bord dit :

      Hey hey merci Sylvie, nous faisons tellement de belle rencontre et nous apprenons beaucoup sur nous même , sur l autre partenaire et sur notre fille en voyage. C est du concentré de bonheur. Même si parfois c est pas toujours facile, tout finit par passer.

  7. jerome dit :

    content de vous lire!
    bonne route, et bon vent!!

  8. Sandra dit :

    wow contente de vous lire. vous etes courageux. bonne route.
    xxxxx

  9. Je découvre votre projet et vous souhaite bon courage sur la route ! Je pense que je suivrai vos aventures tout au long du chemin en espérant que vous nous ferez partager les bonheurs et les difficultés de voyager avec un enfant.
    Je vous ai mis à l’honneur sur mon site http://www.globetrekkeuse.com (onglet Bloglist & Co).
    Bloglist de Globetrekkeuse

  10. Alexandre Couture dit :

    Wow très cool, c’est une puissante expérience. C’est cool des voyages comme ça, tu découvre vraiment la suite au jour le jour. Profitez en..

  11. Jacqueline dit :

    Coucou, je pense souvent à vous. Je suis heureuse de vous savoir en forme malgré les difficultés, qui sont compensées par la gentillesse des habitants ! Profitez !!!!! Bisous à tous les 3 !

Laisser un commentaire