Notre 4e frontière !


Après plus de deux semaines d’arrêt à San Cristobal, nous reprenons vite nos habitudes sur le vélo. Nous nous dirigeons vers la frontière du Guatemala. Mais bien sûr pas en ligne droite, comme à notre habitude nous faisons quelques détours. Il y a supposément deux endroits à voir dans les environs de Comitan. Tout d’abord les Cascades de El Chiflon où nous campons deux nuits tout à côté de l’aire de jeu pour enfant, devinez qui est ravi… Le parc naturel de El Chiflon est une suite de cinq chutes d’eau. La plus grande fait 120 m de hauteur. Les bassins au tout début de la promenade sont propices à la baignade quoique son eau turquoise soit un peu froide. Mais Kayla trop heureuse d’enfiler son maillot de bain en fera fi.

La plus grande chute d'eau d'El Chifflon

Le deuxième point d’intérêt est un lac au milieu de nulle part qui d’après les photos que nous avons vu semble être très beau. Ça nous prend un certain temps avant de le trouver dû au manque d’indication sur la route. Nous nous fions seulement aux indications des habitants. Et comme toujours au Mexique, il vaut mieux demander plusieurs fois et à plusieurs personnes différentes pour être sûr d’avoir la bonne direction. Généralement quand les gens ne savent pas ils font semblant de connaitre et nous envoient dans une direction au hasard. En demandant plusieurs fois, nous faisons confiance à la réponse le plus souvent citée.

Une fois le lac trouvé, nous sommes un peu déçu, il ne ressemble pas du tout à ce que nous espérions. Deux familles profitant de leur dimanche après-midi y sont présentes. Ils ont pensé à tout afin que leur repas dominical soit réussi, tables, chaises, barbecue portatif, nourritures en abondance et leur bonne humeur. Une de ces familles nous invite à partager leur repas. Au menu, tortillas, viande, maïs et boisson gazeuse. Ils nous posent les questions habituelles: d’où venez-vous? Depuis l’Alaska avec un enfant ? , est-ce votre unique enfant ? , où allez-vous?, ….

L’endroit étant peu propice au camping ; terrain en pente et peu caché. Nous rebroussons chemin et finissons la journée sur le terrain d’un rancho aménagé en camp de vacance pour famille.

En chemin vers Comitan, nous constatons que les habitants, qui sont généralement en habit traditionnel, sont plutôt sympathiques. Ils nous saluent. Certains pratiquent leur anglais en venant nous parler.

Arrivé à Comitan, nous nous reposons un peu des dénivelés particulièrement élevés entre El Chiflon et cette ville. Nous en profitons pour revoir Scott qui nous a rattrapés facilement.

Nous repartons deux jours plus tard pour le parc naturel de Montebello. Nous par la route principale et Scott par des petits chemins de vélo de montagne. Nous arrivons au parc le soir même en même temps. Nous passons nos deux derniers jours au Mexique ensemble. Malgré que nous ayons rencontré Scott à plusieurs occasions, Kayla reste craintive face à lui. Cette fois cependant ils sont devenus les meilleurs amis du monde.

Scott et Kayla au Parque national de Montebello au Mexique

Le parc de Montebello est magnifique et immense, il y a beaucoup de lac aux couleurs turquoise. Nous en visitons quelques uns avec notre ami lors d’une petite promenade à vélo sans les sacoches, nous nous sentons plus léger, mais Karl doit quand même tiré la remorque. Au retour vers le camping, Scott veut essayer de tirer la remorque, qui avec Kayla à son bord pèse tout de même une quarantaine de kilos. Il enfourche le vélo de Karl et essaie de monter une côte plutôt raide. Scott finit la côte en poussant et comprend pourquoi nous sommes si lents.

5 lagos , Parque nat. de Montebello

Après deux nuits de camping au bord d’un lac nous décidons de passer au Guatemala par un petit chemin en terre tout près d’ici. Il n’y a pas de douane et d’immigration, nous devrons donc aller dans la première ville frontière que nous croiserons pour obtenir un tampon d’entrée au Guatemala, c’est à dire à Gracias a dios. Nous passons donc la frontière bordée d’un lac, le Lago International, avec Scott.

Fontière du Guatemala Parque nat. de Montebello

Nous terminons ainsi notre aventure de 7 mois au Mexique. La diversité du paysage (désert, mer, champs de maïs, villes coloniales, volcan, etc.), la générosité de sa population (Sandra, Pancho, Jonas, Mario, Antoine et Rachel, Diana et Patrick, Janelle et Guillermo, Jorge, Judit et Romains et toutes les autres personnes rencontrés en chemin), les amis que nous nous sommes fait (Isabelle, Guillaume, Scott et Sylvain…) et les petits plats typiques (tacos, burritos, tlayuda, etc.) sont gravés à jamais dans nos mémoires.

Laisser un commentaire