Des nouvelles fraiche du Honduras


Comme vous pouvez le constater (pour ceux qui ne nous suive pas sur Facebook), nos récits ne sont pas très a jour. Nous sommes en ce moment au Honduras après avoir pris un bateau depuis le Belize. Nous avons voulu passer quelques jours sur l’ile d’Utila et avons pris un autre bateau depuis la Ceiba pour nous y rendre.

À notre arrivée au port, un dimanche matin, la foule se presse pour passer une journée à la plage. il y a beaucoup de monde attendant de prendre le bateau. Plus le temps passe plus la foule est oppressante . Le départ du bateau est prévue pour 9h30. À 10h30 toujours pas de bateau. Nous attendons sous un soleil de plomb cherchant un peu d’ombre pour nous rafraichir. Lorsque le bateau arrive enfin vers les 11h00, les  passagers se bousculent pour monter. Les membres de l’équipage demande un peu de place pour charger les bagages, personne ne bouge. On demande aux enfants et à leur mère de monter en premier mais là encore personne ne bouge.

Bateau d'Utila au Honduras

 Marie s’approche du bateau avec Kayla dans les bras. En essayant de se frayer une place pour monter, elle ne voit pas l’espace entre le bateau et le quai. Sa jambe droite tombe dans le trou, sa hanche et son dos fracassent le bateau et sa jambe gauche reste sur le quai.  Karl se précipite vers Mary lorsqu’il l’entend hurler de douleur, il l’a voit en mauvaise posture. Mary ne pense qu’à une seule chose protéger Kayla malgré la douleur lancinante à sa hanche et à sa jambe gauche. Pendant ces quelques secondes personne ne bouge, ce n’est seulement après que Karl ait demandé de l’aide en criant que quelques personnes viennent à notre secours. Un groupe de médecins américains à bord, viennent nous aider et, après l’avoir ausculté, suggère à Mary d’aller à l’hôpital  car plus le temps passe plus la douleur au genou gauche augmente. Nous descendons donc du bateau et allons à l’hôpital de la Ceiba. Bilan: Lésion au ménisque et inflammation de la membrane entre la peau et l’os du tibia.

Kayla a eu plus de peur que de mal. Elle nous reparle souvent de l’évènement à sa façon et l’aidons à le verbaliser.

Marie à l'hopital au Honduras

Durée de la convalescence  indéterminée. Nous la passerons sur l’ile d’Utila.

Les joies de la plage Utila Honduras

Les joies de la plage Utila Honduras

 

Avouez qu’il y a pire endroit pour se reposer…..

 

Une réponse à Des nouvelles fraiche du Honduras

  1. André dit :

    Je lis cedi: et sa jambe gauche reste sur le quai

    Ayoillle! Pouernt sur la photo,avec un souroire jacondien,je vois bien 2 jambes…

    Au Bataclan, des dizaines de gens ont laissé plus que leur jambe gauche…
    Avez-vous vu des signes de solidarité à ce propos?

    Au Québec: fait trop beau .Pas normal Dr

Laisser un commentaire